La réunion Institutionnelle hebdomadaire comme lieu d’accueil, d’intégratio

Objectifs
Accueillir, intégrer, informer, échanger, écouter, faciliter l’expression, la solliciter, accompagner, bientraiter, soigner.
Mettre le patient au cœur du dispositif et donner la priorité à sa parole singulière.
Ouvrir l’établissement sur l’extérieur par l’intégration de visiteurs (anciens patients, futurs patients, famille, professionnels) lors d’un temps fort institutionnel. Cette ouverture permet de faciliter l’adhésion, la confiance accordée et donc l’implication nécessaire à la démarche.

Le porteur du projet

Coordonnées de la structure :

C.A.L.M.E. (SSR Addictologie)

Moulin de Montjouvin
BP 40 036

Illiers-Combray 28120

Type de la structure :
établissements de santé

Coordonnées du contact

AMORFINI Michèle

Qualité : présidente CDU

Téléphone professionnel : 0237916333

Courriel : michele.amorfini@calme.fr

Fax : 0237916334

Le contexte

L’origine
Les réunions institutionnelles hebdomadaires ont été mises en place dès l’ouverture de la structure, en 1993.
Les patients eux-mêmes ont contribué à son contenu ; en fin de séjour, certains d’entre eux ont souhaité faire le point sur leur parcours afin de mieux préparer la sortie, l’après-cure, en s’aidant de l’ensemble des participants.
C’est ensuite que l’équipe s’en est saisie pour proposer aux patients un temps thérapeutique individuel et institutionnel.

La finalité
Place singulière de la parole de chacun ; le patient est au cœur de sa prise en charge, acteur de ses soins.
Accueil des nouveaux patients, intégration et partage de l’information, temps d’échange, sollicitation de l’expression des patients, accueil des familles, des anciens patients, des futurs éventuels, des professionnels.

Temps fort institutionnel inclus dans le programme d’éducation thérapeutique.

La description du dispositif
La réunion est organisée tous les jeudis, y compris les jeudis fériés de 14h30 à 17h30. L’établissement est ouvert sur l’extérieur. Plusieurs temps : accueil, information complète sur le séjour, échange sur les évènements institutionnels de la semaine, explication des choix thérapeutiques, échanges sur tous les sujets souhaités par les patients ou visiteurs, point fait par les plus avancés en vue de préparer la sortie et l’après cure.
Lieu aussi pour recevoir d’éventuelles plaintes et réclamations ; toutes les questions sont possibles, traitées en direct avec des réponses partagées.

Les acteurs
L’ensemble de l’équipe est partie prenante. L’ensemble des patients sont présents et participent. Les visiteurs quels qu’ils soient ont toute leur place.
La réunion est animée par un psychologue clinicien, en présence d’autres membres de l’équipe (médecin, infirmiers, autres psychologues)

Les axes prioritaires :

faire converger les droits des usagers des structures de soins, sociales et médico-sociales, notamment au travers de la participation des représentants des usagers et des usagers (CDU, CVS) et de la mise en place de dispositifs expérimentaux adaptés aux parcours (organisation territoriale pour l’exercice des droits, impliquant les établissements, les conseils généraux, les ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé… )

renforcer l’effectivité des droits des usagers par le traitement des réclamations et des plaintes en lien avec les représentants des usagers, quels que soient les destinataires de ces plaintes ou réclamations (établissements, conseils généraux, ordres et organisations professionnels, les agences régionales de santé, les conseils territoriaux de santé…) et par l’analyse systématique des motifs notamment à partir des rapports des CDU ou des CVS et la mise en œuvre de mesures d’amélioration

La réalisation

La mise en oeuvre
Les usagers sont totalement impliqués ; la réunion institutionnelle hebdomadaire est une séance thérapeutique incluse dans le programme ETP. 100 % des patients hospitalisés sont présents.
Par l’ouverture sur l’extérieur, elle est au service des anciens et futurs patients, des visiteurs au sens large.

Le calendrier

Projet initié en :
01. avant 2010

Projet mis en œuvre en :
01. avant 2010

Comment et combien ?
-Intégrer au fonctionnement de la structure et au temps de travail de l’équipe (pas de moyens dédiés spécifiques) mais un choix fort d’engager des moyens humains importants pour assurer la qualité de la prise en charge.

La communication
Communication sur le site INTERNET du CALME ainsi que sur tous les documents de présentation de l’établissement et de son programme thérapeutique (livret d’accueil, plaquette de présentation, triptyque …), sur le site du Réseau Addictions 28 également.
L’information est également donnée oralement au patient, à son entourage lors de l’admission et à tout professionnel qui souhaite nous rencontrer et mieux appréhender notre façon de travailler.

Et après

Les résultats
-Plus de 800 réunions institutionnelles mises en œuvre depuis l’ouverture de l’établissement

  • Plus de 600 visiteurs par an sont accueillis lors de ces réunions (anciens patients, futurs patients éventuels, entourage et professionnels)
    Reproductibilité de l’action et pérennité :
  • CALME Cabris (06)
  • Le SHALE au CH de la Rochelle
  • L’ILE au CHS de Sarreguemines

Évaluation et suivi
- Satisfaction des patients quant à la qualité de l’accueil, la qualité de l’information, la disponibilité de l’équipe, la qualité de l’écoute, le respect de leurs droits, et la satisfaction du séjour de façon globale

  • Satisfaction de l’entourage quant à la qualité de l’accueil, de l’information reçue lors de la réunion institutionnelle, de la disponibilité de l’équipe.
    Evaluations réalisées à partir de questionnaires.
  • Evaluation de l’efficacité du programme d’éducation thérapeutique du patient (interrogation par questionnaires des patients sur l’atteinte de leurs propres objectifs) en particulier en ce qui concerne les compétences psycho-sociales acquises.
    Certification V2014 en février 2015 / Droits des patients = thématique traitée : Classé en A (aucune recommandation)

Quelques conseils et témoignages
C’est un temps de travail thérapeutique avec une dynamique institutionnelle qui doit rester ouverte, empathique et bientraitante pour que chacun se sente autoriser à prendre la parole et s’exprimer.
Nécessite une grande disponibilité de l’équipe.