COCOLUPA - 6e réunion plénière le 15 avril 2022 : Retour sur l’état d’avancement du plan d’action de transformation de l’aide alimentaire et de lutte contre la précarité alimentaire

Le Cocolupa, réuni le 15 avril 2022 sous la présidence de Virginie Lasserre, a permis de faire :
- le point sur l’état d’avancement des groupes de travail chargés du plan d’action de transformation de l’aide alimentaire et de lutte contre la précarité alimentaire ;
- et deux focus : sur les impacts de la guerre en Ukraine sur l’alimentation, et sur la situation et les spécificités de la lutte contre la précarité alimentaire en Guyane.

Plan d’action de transformation de l’aide alimentaire et de lutte contre la précarité alimentaire : Vers une meilleure connaissance de la précarité alimentaire

Pour la première fois en 2022, la France disposera de statistiques annuelles et fiables sur l’aide alimentaire que les ménages français reçoivent : portage de repas, colis ou denrées, épicerie sociale, bons alimentaires, distribution gratuite ou repas à 1€ au CROUS.

Ces statistiques seront publiées chaque année, à partir de la fin du 1er semestre 2022 dans la partie « Statistiques sur les ressources et conditions de vie (SRCV) » de l’enquête INSEE.

Les impacts de la guerre en Ukraine sur l’alimentation

Le Club Demeter, think tank spécialisé dans les enjeux agricoles et partenaire de l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), a présenté l’impact du conflit entre la Russie et l’Ukraine sur la sécurité alimentaire au niveau mondial et sur la lutte contre la précarité alimentaire en France : si les conséquences pour le consommateur français sont encore minimes aujourd’hui, le risque d’augmentation des coûts des denrées alimentaires dans les prochains mois est réel et pèse déjà sur les achats de denrées financées par le FEAD au profit des dispositifs d’aide alimentaire.

Une expérimentation à venir auprès des jeunes mères pour lutter contre la précarité alimentaire en Guyane

Une présentation conjointe de l’agence régionale de santé (ARS), du centre hospitalier et de la direction générale de la Cohésion et des Populations de Guyane, a mis en évidence les spécificités et difficultés d’accès à l’alimentation dans ce territoire : coût de l’alimentation beaucoup plus élevé qu’en métropole, mobilités contraintes, économie informelle importante et difficultés d’accès aux droits. Ces trois partenaires travaillent à une expérimentation, en lien la Protection maternelle et infantile (PMI), auprès des jeunes mères pour lutter contre la précarité alimentaire.


Le comité national de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire (Cocolupa), mis en place le 8 septembre 2020 par les ministres des Solidarités et de la Santé, de l’Agriculture et de l’Alimentation, et du Logement, est présidé par Virginie Lasserre, directrice générale de la Cohésion sociale. Il permet de coordonner l’ensemble des acteurs publics et privés impliqués pour améliorer la lutte contre la précarité alimentaire, au service de la santé et de la dignité des personnes vulnérables, mais aussi de leur inclusion sociale et de leur participation à la transition environnementale.

  • Retrouvez le plan d’actions pour la transformation de l’aide alimentaire et la lutte contre la précarité alimentaire du Cocolupa - juillet 2021

pdf COCOLUPA - 6e réunion plénière le 15 avril 2022 : Retour sur l’état (...) Téléchargement du pdf (486.7 ko)