COCOLUPA : le Comité national de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire s’est réuni le 4 décembre 2020 avec une ambition : transformer notre modèle français de lutte contre la précarité alimentaire.

Plus de prévention, plus d’inclusion, plus d’autonomie dans l’accès à l’alimentation des personnes de notre société.

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de personnes qui ont recours à l’aide alimentaire ne cesse d’augmenter. Si la file active à l’aide alimentaire varie en fonction des territoires, on estime qu’elle est en hausse de 20% par rapport à 2019.

Dans ce contexte, Olivier Véran, Julien Denormandie et Emmanuelle Wargon ont installé, le 8 septembre dernier, le Cocolupa : un Comité national de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire pour structurer durablement la coordination des acteurs vers un horizon commun, celui d’une aide alimentaire soucieuse de l’autonomie des personnes, de l’environnement et de la qualité de l’alimentation.

Le 4 décembre 2020, ce Cocolupa a réuni, sous la présidence de Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale, les associations de solidarité et de nombreux acteurs contribuant à la lutte contre la précarité alimentaire.
Il a notamment permis :
- d’échanger sur les évolutions structurelles vers d’autres formes d’accès à l’alimentation visant, au-delà de la distribution alimentaire classique, la prévention, l’inclusion et l’autonomie des personnes ;
- de présenter :

  • des exemples de dispositifs allant dans ce sens, notamment développés pendant la crise sanitaire, comme le projet alimentaire territorial de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Pays d’Arles qui mobilise de nombreux acteurs (associations, AMAP, agriculteurs…) pour distribuer aux personnes les plus précaires des milliers de paniers solidaires avec des produits de qualité, issus de circuits courts ;
  • de nouveaux outils de coopération entre les acteurs, comme la plateforme « Solidarité Associations » de l’ANDES ou la plateforme collaborative mise en place à l’occasion de deux webinaires de la fondation Carasso en novembre dernier.

Le prochain Cocolupa se réunira en mars 2021.

Pour faire face à la crise sociale et économique majeure que traverse un nombre croissant de Français, l’État accompagne les personnes les plus précaires, en consacrant en 2020 un budget de 291,4 millions d’euros pour la précarité alimentaire, dont 144 millions d’euros de crédits exceptionnels liés à la COVID-19, soit une augmentation de 121% par rapport à 2019. »

Veuillez trouver ici le communiqué de presse du premier Comité de coordination de la lutte contre la précarité alimentaire.