Recrutement dans les métiers du grand-âge : lancement des plateformes des métiers de l’autonomie

Dans le cadre de la campagne de recrutement dans les métiers du grand-âge, l’État soutient le lancement de plateformes visant à développer les métiers de l’autonomie afin de répondre de manière adaptée aux besoins de recrutement des différents territoires. Suite à un appel à projets de 2021, 20 plateformes ont été lancées par Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale (DGCS), aux côtés de Virginie Magnant, directrice de la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

Ces projets sont portés par différents acteurs : 8 sont portés par des conseils départementaux, 4 par des maisons de l’emploi et 8 par des associations ou d’autres structures. Ils sont répartis sur tout le territoire français, s’appuient sur des structures ayant une expertise dans le secteur et, surtout, offrent des propositions innovantes : plateformes incarnées physiquement, bus itinérant…

Objectifs

Ils répondent à 3 missions principales :
 

  • Sensibiliser et valoriser les métiers du secteur du grand-âge : campagnes de communication locales, développement d’applications mobiles pour faciliter l’accès à l’information, actions de découverte des métiers…
  • Proposer des parcours d’orientation et de formation pour favoriser l’accès à l’emploi : suivi individualisé des candidats, formation des acteurs de l’insertion, de l’emploi et de l’orientation aux métiers de l’autonomie…
  • Proposer des actions favorisant le recrutement : soutien RH aux employeurs, recensement précis des besoins en recrutement du territoire, mise en relation des employeurs et des candidats, accompagnement à la prise de poste…

Le plan métiers du grand âge

Les plateformes de l’autonomie s’inscrivent dans le Plan métiers du grand âge, qui se décline en quatre axes prioritaires :
 

  • Augmenter les rémunérations des professionnels : entre 2020 et 2022, 100 % des personnels non médicaux des EHPAD et 90 % des professionnels exerçant en SSIAD ont bénéficié d’une augmentation ;
  • Recruter rapidement : près de 130 000 recrutements d’urgence ont eu lieu en 1 an grâce à la mobilisation de Pôle emploi et des ARS ;
  • Développer les formations : 12 600 places de formations pour les métiers d’infirmiers, d’aide-soignant et d’accompagnants éducatifs et sociaux seront créées dès 2022 ;
  • Renforcer la qualité de vie au travail : près de 50 millions d’euros ont été dédiés aux actions QVT (qualité de vie au travail) en 2020 avec l’appui des ARS et de la CNSA.

Les lauréats par région

Auvergne-Rhône-Alpes
 

  • Maison métropolitaine insertion emploi : Métropole de Lyon

Bourgogne-Franche-Comté
 

  • Maison de l’Emploi La Fabrique Emploi : Nièvre (58)
  • Conseil départemental de l’Yonne (89)

Bretagne
 

  • Association Labour An Ti : Finistère (29)

Centre-Val de Loire
 

  • Conseil départemental du Loiret (45)

Corse
 

  • Association Cap solidaire : ensemble de la collectivité de Corse

Grand Est
 

  • Groupe d’Intérêt Public (GIP) Formation tout au long de la vie : Meurthe-et-Moselle (54) et Meuse (55)

Hauts-de-France
 

  • Conseil départemental du Pas-de-Calais (62)

Île-de-France
 

  • Maison de l’Emploi de Roissy-Pays de France : Val-d’Oise (95)
  • Conseils départementaux de la Seine-et-Marne (77) et de l’Essonne (91)
  • Association INVIE
  • Conseil départemental du Val-de-Marne (94)

Normandie
 

  • Association Mutualisation, Coopération, Emploi dans le secteur médico-social, social et sanitaire (MCE-M3S) : Orne (61)
  • Conseil départemental du Calvados (14)

Nouvelle Aquitaine
 

  • Association Le Centre
  • Fondation Maison de Santé Protestante Bagatelle (MSPB) : Gironde (33)

Occitanie
 

  • Maison de l’Emploi Toulouse Métropole
  • Entreprises publiques locales (EPL) Lot Aide à domicile
  • Conseil départemental de l’Aveyron (12)

Pays de la Loire
 

  • Conseil départemental de la Loire-Atlantique (44)

Pour aller plus loin :