Point de situation COVID-19 | Communiqué de presse du 29 juillet 2020

En dehors du taux d’occupation des lits de réanimation qui baisse lentement, les indicateurs de suivi de la pandémie COVID-19 montrent une augmentation de la circulation virale. Nous constatons une hausse globale du taux hebdomadaire d’incidence (le nombre de cas observé au cours de 7 jours pour 100 000 habitants). Quant au R, ou taux de reproduction, il est supérieur à 1 dans 10 régions ; au niveau national, il est supérieur à 1,3, en augmentation constante depuis le 1er juillet.

La proportion de tests positifs augmente à 1.4% et on constate une hausse sensiblement plus marquée chez les jeunes adultes. S’ils ont peu de risque de développer une forme grave de la maladie, les jeunes peuvent contribuer à diffuser le virus s’ils ne respectent pas les mesures barrière et contaminer leurs proches, parents, grands-parents et les personnes fragiles, pour lesquelles les conséquences peuvent être graves.

L’été est propice aux rassemblements festifs, familiaux, amicaux et il est donc, plus que jamais, nécessaire de respecter l’ensemble des gestes barrières et d’organiser ses vacances en se protégeant et en protégeant nos proches les plus vulnérables.

Ainsi, à l’approche de festivités et des rassemblements amicaux et familiaux, chacune et chacun, avec du bon sens, peut veiller à la sécurité des autres : organiser ces évènements en plein air plutôt que dans des lieux clos, limiter le nombre de participants, porter systématiquement le masque quand les personnes ne font pas partie du cercle familial habituel ou en présence de personnes à risque et surtout garder les distances entre personnes.

Restons vigilants et pleinement mobilisés. Ensemble nous pouvons freiner fortement la propagation du virus.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Près de 16,8 millions de personnes ont été atteintes, 661 724 personnes en sont décédées, mais plus de 9,8 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec plus de 2,8 millions de cas et 203 100 décès.

Le virus circule sur l’ensemble du territoire national, comme le montre le nombre de « clusters » (646 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD depuis le 9 mai ; 22 nouveaux depuis hier, mais 399 clôturés).

SOS médecins a réalisé 362 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 4.5 % de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 209 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l’activité totale.

5 450 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 380 malades atteints d’une forme sévère sont hospitalisés en réanimation. 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France et Guyane) regroupent 69% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 181 hospitalisations, dont 36 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 107 110 personnes ont été hospitalisées et 81 500 personnes sont rentrées à domicile. 30 238 personnes sont décédées en France, dont 19 723 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 515* en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).

*Les données de la mortalité en ESMS seront actualisées par Santé Publique France le mardi 4 aout 2020


pdf Communiqué de presse - Point de situation - 29 juillet 2020 Téléchargement (579.7 ko)

Toutes les informations utiles sur : solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00