Point de situation COVID-19 | Communiqué de presse du 30 juillet 2020

La circulation du virus est soutenue avec un nombre de cas quotidiens en augmentation et supérieur à 1 000. Sur la semaine du 21 au 27 juillet, le taux d’incidence hebdomadaire national dépasse le seuil de vigilance de 10 cas pour 100 000 habitants et s’établit à 10.2 contre 5.7 il y a 3 semaines. Il est en augmentation de 78 %, avec une accélération à la hausse cette semaine. Des efforts rapides et importants sont nécessaires. Individuellement et collectivement, nous devons agir dès maintenant pour freiner cette propagation virale active en respectant notre stratégie nationale : application partout et en permanence des mesures barrière et respect de la distanciation physique, test rapidement au moindre doute, utilisation de StopCovid, respect des mesures de quatorzaine et d’isolement.

Le Gouvernement, les élus et les collectivités prennent des mesures adaptées aux situations locales. Les citoyens sont également appelés à mieux intégrer le risque sanitaire collectif dans l’organisation de leur vie professionnelle, familiale et sociale. Nous devons tous reprendre les gestes de bon sens et d’hygiène, réduire nos contacts inutiles, privilégier les audioconférences et/ou visioconférences ainsi que les contacts par téléphone. Le virus est toujours présent, contagieux, dangereux pour nos proches fragiles et nos aînés, c’est à nous toutes et tous de les protéger.

En cette période estivale, les évènements familiaux et amicaux, les grands rassemblements cultuels et festifs sont particulièrement à risque de transmission virale et doivent entraîner une mobilisation particulière de tous les participants. En famille, entre amis, il est préférable de se rassembler en petit nombre, de s’équiper de masques grand public et de gels hydro alcooliques, de privilégier les espaces ventilés et extérieurs, d’aérer les locaux pour limiter au maximum les contacts, de tout faire pour que l’épidémie ne vienne pas gâcher ces moments de partage.

Une vague de chaleur importante impacte 13 départements (Côtes d’Or, Doubs, Jura, Saône et Loire, Loire, Rhône, Ain, Haute-Savoie, Savoie, Haute-Loire, Isère, Ardèche, Drôme). Les personnes âgées sont très vulnérables aux fortes chaleurs et une attention particulière devra leur être portée dans le contexte de circulation active du virus de la COVID-19. Soyons solidaires, vigilants, prenons de leurs nouvelles, proposons-leur de l’aide si besoin et rappelons-leur les recommandations pour se protéger :

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif,
  • Se rafraîchir le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour,
  • Manger en quantité suffisante,
  • Maintenir son logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais).

Dans tous les cas, le respect des gestes barrières, la distanciation physique et le port du masque lorsque celle-ci n’est pas possible, doit perdurer. Il ne faut jamais humidifier le masque, même si cela peut procurer une sensation de rafraîchissement. Si le masque est humide (transpiration, …), il faut le changer car son efficacité n’est plus assurée.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Plus de 17 millions de personnes ont été atteintes, 668 250 personnes en sont décédées, mais près de 10 millions de personnes en ont guéri.

Le virus circule sur l’ensemble du territoire national, comme le montre le nombre de « clusters » (658 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD depuis le 9 mai ; 12 nouveaux depuis hier, mais 408 clôturés). SOS Médecins a réalisé 279 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 3,5 % de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 194 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l’activité totale.

5 375 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 381 malades atteints d’une forme sévère sont hospitalisés en réanimation. 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France et Guyane) regroupent 70% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 165 hospitalisations, dont 38 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 107 212 personnes ont été hospitalisées et 81 667 personnes sont rentrées à domicile. 30 254 personnes sont décédées en France, dont 19 739 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 515* en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).
*Les données seront actualisées par SpF le mardi 4 août 2020


pdf Communiqué de presse - Point de situation - 30 juillet 2020 Téléchargement (581.8 ko)

Toutes les informations utiles sur : solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00