Plan d’action pour les métiers du grand âge et de l’autonomie : un an d’avancées majeures pour les professionnels

C’est sur la base des travaux de Dominique Libault (mars 2019) et Myriam El Khomri (octobre 2019) que Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, en lien avec Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a pris l’engagement d’un plan de 37 actions pour les métiers du grand âge et de l’autonomie et en a fait un enjeu majeur de sa stratégie en faveur du grand âge et de l’autonomie.

Confronté à une crise sanitaire sans précédent, le secteur de l’accompagnement et du soin aux personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap a montré le formidable engagement des professionnels. Mais la crise a exacerbé les difficultés de recrutement et de fidélisation des personnels auxquelles le secteur du grand âge et de l’autonomie est confronté depuis plusieurs années. Elle a aussi été source de créativité et d’innovation dans l’organisation du travail, dans l’enseignement ou dans la délivrance des diplômes.

Pour la mise en oeuvre de ce plan interministériel, l’organisation de projet s’appuie sur la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) en lien avec la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Par ailleurs, le Gouvernement a confié à Michel Laforcade la mission d’accélérer la mise en oeuvre opérationnelle des mesures en faveur de l’attractivité des métiers.

Depuis 12 mois, d’importantes avancées très concrètes ont été réalisées. Elles permettent de revaloriser durablement des professions d’avenir, essentielles pour garantir par leurs savoir-faire et leur professionnalisme un haut niveau de qualité des soins et de l’accompagnement des personnes âgées, à domicile comme en établissement.

Le dossier Plan d’action pour les métiers du grand âge et de l’autonomie : un an d’avancées majeures pour les professionnels détaille les quatre axes de ce plan :
 

  • Axe 1 - Des métiers mieux rémunérés, un secteur professionnel mieux organisé ;
  • Axe 2 - Répondre aux besoins en matière de ressources humaines ;
  • Axe 3 - Des formations mieux adaptées et plus nombreuses ;
  • Axe 4 - Des métiers plus sûrs, une qualité de vie au travail améliorée.

Télécharger le dossier de presse :

pdf Plan d’action pour les métiers du grand âge et de l’autonomie : un an (...) Téléchargement (15.3 Mo)