Améliorer encore la qualité des modes d’accueil du jeune enfant

La France est forte de ses modes d’accueil. Assistants maternels, maisons d’assistants maternels, crèches familiales, crèches collectives, jardins d’enfants, gardes d’enfants à domicile : tous concourent à offrir aux parents de nombreuses solutions d’accueil pour leurs enfants. Si les efforts entrepris doivent encore être poursuivis pour augmenter l’offre disponible et corriger les inégalités entre territoires, le chantier des 1000 premiers jours met l’accent sur la qualité de l’accueil.

Car la qualité des modes d’accueil est un enjeu majeur pour le développement de l’enfant : moteur, affectif, social et cognitif. Ce ne sont pas seulement des modes de garde mais bien des modes d’accueil des jeunes enfants : lieux de sociabilité précoce et d’éveil au contact des professionnels et des autres enfants, ils aident à développer sensibilité et empathie, à enrichir le vocabulaire et suscitent sa curiosité.

La qualité réside également dans l’accueil des parents, selon leurs besoins. Car les modes d’accueil concourent aussi au soutien à la parentalité, permettant aux parents de partager leurs questions, leurs doutes ou leurs découvertes. Régulièrement ou ponctuellement, ils préservent aussi de l’épuisement. En permettant la rencontre et l’échange avec des professionnels et d’autres parents, ils préviennent enfin de l’isolement.

Des modes d’accueil de qualité sont aussi des acteurs de la lutte contre les inégalités et leur reproduction. Par un accueil inclusif en particulier pour les enfants en situation de handicap ou atteints de maladies chroniques et pour les enfants de parents en situation de vulnérabilité ou d’isolement. En contribuant aussi à lever des freins à l’emploi pour les parents.

En matière de modes d’accueil, le projet des 1000 premiers jours c’est :
- Une charte nationale pour l’accueil du jeune enfant : référence partagée pour l’ensemble des modes d’accueil ;
- Enfance=Egalité : un plan exceptionnel de formation des professionnels de la petite enfance pour qu’ils soient plus encore des acteurs de la lutte contre les inégalités ;
- Une modernisation du métier d’assistant maternel favorisant l’exercice collectif et un meilleur accompagnement ;
- Une réforme de la réglementation pour des modes d’accueil plus inclusifs et adaptés aux besoins de tous les parents.

Filtres 0
  • Filtrer par :

Développer les solutions d’accueil du jeune enfant en horaires (...)

À l’occasion de la Conférence des familles du 5 et 6 octobre 2021, Eric Chenut, président de la Mutualité (...)

La Charte nationale pour l’accueil du jeune enfant : une exigence (...)

La Charte nationale pour l’accueil du jeune enfant est désormais inscrite dans la loi. Cette charte s’adresse (...)