Lancement de la démarche de généralisation des Points conseils budget

Olivier NOBLECOURT, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, et François SOULAGE, président du comité de pilotage ont lancé la démarche de labellisation des Points conseil budget (PCB) le 8 avril, au Crédit Municipal de Paris.
Annoncée par le Président de la République le 13 septembre dernier, la généralisation des PCB est prévue par la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Les Points conseil budget sont des structures d’accueil inconditionnel destinées à accompagner toute personne rencontrant des difficultés budgétaires et ayant besoin d’un accompagnement. Ils ont pour but de prévenir le surendettement et de favoriser l’éducation budgétaire. Une expérimentation lancée en 2016 avait concerné 52 structures dans quatre régions : Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand Est et Occitanie.


Le comité de pilotage, qui est présidé par François SOULAGE, réunit des représentants des ministères de l’Economie et des Finances, des Solidarités et de la Santé, de la Banque de France ainsi que les principaux acteurs institutionnels et associatifs de l’accès aux droits, de l’inclusion bancaire et de l’éducation budgétaire et des personnes concernées, a validé ce jour le cadre de la généralisation des PCB.

Cette première phase du déploiement sur le territoire sera accompagnée d’un appel à manifestation d’intérêt, qui sera publié sur les sites internet des ministères de l’Economie et des Finances et des Solidarités et de la Santé. Il ciblera les quatre régions expérimentatrices et les régions dans lesquelles se trouvent les territoires démonstrateurs de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : Grand Est, Hauts-de-France, Ile-de-France, Occitanie, Auvergne Rhône-Alpes, Centre-Val-de-Loire, Pays de la Loire, La Réunion.

Pour être labellisé, le PCB doit mettre en oeuvre les actions suivantes : accueil, écoute et information, accompagnement budgétaire et accompagnement à la procédure de surendettement, et si nécessaire, intervention auprès des créanciers.

L’objectif du gouvernement est de labelliser 400 structures PCB, dont 150, dès 2019. L’Etat soutiendra financièrement chaque structure labellisée à hauteur de 15 000€ par an.

- Consulter :

pdf Note_aux_rédactions-Points_conseil_budget Téléchargement (291.2 ko)