Pic de chaleur : 16 départements placés en vigilance jaune ces prochains jours

La Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale du travail (DGT) rappellent les conseils de prévention

Météo France prévoit dans les départements de Corrèze, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne, Charente, Charente-Maritime, Landes, Gironde, Rhône, Vendée, Gers, Lot et Tarn-et-Garonne de fortes chaleurs demain, lundi 15 août, et les jours suivants.

Dans le cadre du plan canicule, les services sanitaires des régions concernées et des départements ont été alertés. Une première vague de chaleur dans l’ouest de la France du 17 au 19 juillet 2016 avait déjà mobilisé les autorités sanitaires.

La Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale du travail (DGT) souhaitent rappeler les conseils de prévention, en particulier à destination des personnes les plus fragiles et des travailleurs exposés à la chaleur.

Se préparer au pic de chaleur :

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées, incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie, afin de recevoir l’aide de bénévoles. Pendant la vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement.

En prévision des fortes chaleurs, il est conseillé aux personnes fragiles, en lien avec leur entourage, de prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur (brumisateur, ventilateur par exemple) et faire une liste des lieux climatisés où se rafraîchir près de chez elles (grande surface, commerce, cinéma, musée, etc.).

En toute situation, ne pas hésiter à demander conseil à son médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

Pendant le pic de chaleur, adoptez les bons réflexes :

La DGS rappelle les conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes, parents de jeunes enfants…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

- boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
- se rafraîchir le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour ;
- manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool  ;
- éviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, musée…) ;
- éviter les efforts physiques  ;
- maintenir son logement frais (fermez fenêtres et volets durant la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
- donner régulièrement de ses nouvelles à ses proches et, dès que nécessaire, oser demander de l’aide ;
- consulter régulièrement le site de Météo-France pour s’informer et suivre les recommandations des autorités locales (préfecture ou agence régionale de santé).

Travailleurs exposés à la chaleur, protégez votre santé :

La DGT rappelle que les employeurs sont tenus [1] de prendre, de manière pérenne, les mesures visant à assurer la sécurité et à protéger la santé des travailleurs de leurs établissements. En période de fortes chaleurs, il leur incombe d’organiser l’activité en conséquence (aménagements d’horaires, limitation ou report des activités susceptibles d’avoir un effet délétère sur la santé de leurs travailleurs : port de charge, exposition au soleil aux heures les plus chaudes, etc.). Ils doivent, notamment et impérativement, mettre de l’eau potable fraîche en volume suffisant à disposition des travailleurs.

Le travailleur est en droit d’alerter son employeur ou tout autre personne compétente (représentants du personnel, préventeurs, service de santé au travail, inspection du travail, etc.) s’il a le sentiment que les mesures exigées n’ont pas été prises et que sa santé est en danger. Il peut, le cas échéant et sous certaines conditions, exercer son droit de retrait. Les jeunes de moins de 18 ans bénéficient par ailleurs de mesures [2] de protection spécifique visant à limiter les risques pour leur santé.

S’agissant du travailleur lui-même, certains facteurs liés à l’environnement et à la situation de travail peuvent augmenter les risques de malaises ou d’accidents (travailleurs du bâtiment, lieux exposés à des températures élevées, port de vêtement de protection…).

Pour plus d’informations :

- Sites internet des agences régionales de santé et des préfectures concernées par ces fortes chaleurs pour les informations et recommandations locales spécifiques ;
- Site du ministère des Affaires sociales et de la Santé ;
- Site du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social ;
- Site de Météo France.

Contact presse :

Direction générale de la santé (DGS)
presse-dgs@sante.gouv.fr - 01 40 56 84 00
@AlerteSanitaire


[1Articles L. 4121-1 et suivants et articles R. 4121-1 et suivants du code du travail

[2Article D. 4153-36 du code du travail