Concours et examens professionnels - Généralités

Concours de la fonction publique

Le concours est le mode de recrutement de droit commun dans la fonction publique, en application de l’article 16 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires :
« Les fonctionnaires sont recrutés par concours, sauf dérogation prévue par la loi ».

Par ailleurs, l’article 5 de cette même loi définit les conditions générales pour se présenter à un concours de la fonction publique :
- être ressortissant d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ;
- jouir de ses droits civiques dans l’Etat dont le candidat est ressortissant ;
- ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions ;
- être en position régulière au regard des obligations de service national de l’Etat dont le candidat est ressortissant ;
- remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

L’administration recrute des fonctionnaires au sein des trois fonctions publiques : la fonction publique de l’Etat, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière.

Les conditions d’accès aux concours diffèrent en fonction du type de concours (concours externe, concours interne ou 3ème concours) et de la catégorie de l’emploi visée (A, B ou C).

Pour vous renseigner sur les concours et les autres recrutements de la fonction publique de l’Etat, vous pouvez notamment consulter le site Score :
- dans la rubrique Concours ;
- dans la rubrique des autres recrutements (recrutement sans concours, emplois réservés, recrutement des autres fonctions publiques) ;
- dans la rubrique des travailleurs handicapés.

Vous pouvez également consulter les offres d’emplois sur le site PLACE de la fonction publique.

Concours des ministères sociaux

Les concours organisés par les ministères sociaux permettent d’accéder à la fonction publique de l’Etat et à des emplois de différentes catégories :
- catégorie A pour les concours d’inspecteur de l’action sanitaire et sociale, ingénieur d’études sanitaires, ingénieur du génie sanitaire, pharmacien inspecteur de santé publique, médecin inspecteur de santé publique, inspecteur du travail, inspecteur de la jeunesse et des sports, conseiller d’éducation populaire et de jeunesse.
- catégorie B pour le concours de technicien sanitaire et de sécurité sanitaire principal.

Par ailleurs, il est possible de s’inscrire aux concours de secrétaire (catégorie B) et d’adjoint administratifs (catégorie C). Ces concours sont des concours communs à plusieurs ministères organisés en Ile-de-France et en régions. C’est lors de votre inscription que vous classerez, par ordre de préférence, les ministères concernés.

Examens professionnels des ministères sociaux

Les ministères sociaux organisent aussi des examens professionnels qui sont réservés aux candidats ayant le statut de fonctionnaire et travaillant déjà dans les ministères sociaux, sous certaines conditions fixées dans les statuts particuliers de chaque corps concerné.

Les examens professionnels favorisent la promotion interne au sein des ministères sociaux et peuvent permettre d’accéder soit à un nouveau grade, soit à un nouveau corps (article 26 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984).

Reconnaissance des diplômes étrangers en France

Pour étudier ou travailler en France, il est possible de faire reconnaître votre diplôme étranger. Les critères de reconnaissance des diplômes sont différents selon le type d’organisation de vos études, et selon le type de profession envisagée.

Pour faciliter la reconnaissance de votre diplôme par l’établissement d’enseignement supérieur ou par votre futur employeur, il peut vous être demandé de fournir une attestation de comparabilité, délivrée par le Centre ENIC-NARIC (National Academic Recognition Information Centre).

L’ENIC-NARIC informe sur la reconnaissance des diplômes étrangers en France. Depuis le 1er janvier 2008, il est seul habilité à délivrer les attestations de diplômes obtenus dans un pays étranger.

Pour avoir plus d’informations sur la reconnaissance des diplômes étrangers, vous pouvez vous rendre sur le site du Centre international d’études pédagogiques.