Transformer les conditions d’exercice des métiers dans la communauté hospitalière

Même si la satisfaction de soigner et de sauver est toujours présente au quotidien chez les soignants, un mal-être s’est désormais installé profondément. Ce malaise provient largement d’une évolution des conditions d’exercice des métiers au quotidien, de la relation au malade souvent présentée comme « empêchée », d’un recul du travail en équipe, du sentiment de n’avoir pas le temps de faire l’essentiel, ou dans un autre registre, du manque de perspectives d’évolution lorsque l’on est soignant à l’hôpital public. L’exercice professionnel à l’hôpital a perdu de son sens.

Il est donc indispensable de répondre, ou à tout le moins de donner des signes, à ce malaise, sans considérer que la souffrance et la désespérance sont devenues le centre de gravité de l’hôpital. Une partie de la communauté hospitalière ne le comprendrait pas, notamment les « jeunes », jeunes médecins, étudiants infirmiers… qui n’ont pas le sentiment ou ne veulent pas qu’on donne l’impression qu’ils s’engagent dans une aventure professionnelle sacrificielle.

pdf Rapport final - Transformer les conditions d’exercice des métiers dans la (...) Téléchargement (485.1 ko)