Organisation de la délégation ministérielle au numérique en santé

Le numérique est un moyen indispensable pour améliorer le système de santé. Il permet de rendre le citoyen acteur, de fluidifier la coordination entre les professionnels de santé et de développer des innovations thérapeutiques et organisationnelles.

Son développement doit se faire dans un cadre de valeurs éthiques et humanistes, propre à la France et à l’Europe. C’est essentiel pour garantir le secret médical, pour ne laisser personne de côté et pour développer un numérique soutenable.

La délégation ministérielle au numérique en santé (DNS) définit la stratégie qui permet d’accélérer le développement du numérique dans ce cadre de valeurs. Elle pilote la mise en œuvre opérationnelle. Elle est garante de la co-construction permanente avec les acteurs de terrain et de la bonne coordination entre les acteurs publics régionaux, nationaux et internationaux.

Elle expérimente de nouvelles façons de mener une politique publique. Sur le fond, elle prône le modèle d’État plateforme, qui permet de profiter des innovations développées par la société civile et le privé tout en garantissant l’intérêt général.

Sur la forme, elle implique systématiquement les parties prenantes, en particulier les citoyens, y compris de façon directe. Elle agit avec détermination, courage et cœur.

Dirigée par Laura Létourneau et Dominique Pon, respectivement déléguée et responsable ministériel du numérique en santé, la DNS est rattachée directement à la ministre en charge de la Santé. Elle assure la tutelle de l’Agence du Numérique en santé ("ANS").