Répulsifs pour la protection contre les moustiques et autres insectes piqueurs

Protection contre les piqûres d’arthropodes et autres insectes piqueurs

Les produits répulsifs sont encadrés par le règlement européen sur le biocides (TP19). Ils doivent être enregistrés dans la base de données en ligne SIMMBAD du ministère chargé de l’environnement et faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché (AMM).

Certains de ces produits sont en cours d’évaluation et disposent d’une autorisation transitoire. Ils sont alors commercialisés sous la responsabilité des fabricants. Il faut cependant noter que les conditions d’utilisation indiquées dans les AMM ne sont pas établies principalement dans un objectif de prévention de maladies vectorielles et prennent essentiellement en compte les risques environnementaux et de toxicité liés aux substances.

Lorsque les répulsifs sont utilisés pour se protéger d’affections qui peuvent être sévères, notamment en milieu tropical, la balance bénéfice /risque est modifiée et certaines restrictions d’utilisation peuvent être moindres.

Des recommandations de bonne pratique clinique sur la « protection personnelle antivectorielle » sont établies par la Société de médecine des voyages et la Société française de parasitologie, label Haute autorité de santé. Elles figurent dans le hors-série n°21 du 21/05/2019 du Bulletin épidémiologique hebdomadaire « Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2019 » dans le tableau 9, page 49.