Avis du 9 février 2021 sur les systèmes d’information et campagne de vaccination

Réuni le 9 février 2021, le CCL-COVID a examiné un projet d’avis relatif aux systèmes d’information déployés en lien avec la campagne de vaccination contre la Covid-19. Une dernière version de ce projet a été adressée aux membres du comité, le 11 février 2021, pour adoption.

Cet avis fait suite à un premier avis du CCL-COVID, en date du 19 janvier 2021, portant sur les systèmes d’information et la campagne de vaccination. En particulier le point de vigilance n°3 intitulé « outils de gestion de la campagne de vaccination » soulignait :
« La gestion et la régulation sur le court terme de la campagne de vaccination nécessitent la mise en place et la diffusion large d’un tableau de bord d’indicateurs, au niveau national et par territoire, permettant notamment d’appréhender l’extension de la couverture vaccinale par population cible, le respect des priorisations retenues, le respect de la complétude des vaccinations réalisées ».

- En France, la campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté le 27 décembre 2020 et s’est accélérée durant le mois de janvier 2021. Trois vaccins sont actuellement utilisés en France (Pfizer-BioTech, Moderna et AstraZeneca) et destinés à différents publics prioritaires.
- Dans le cadre d’un ensemble de mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19, la campagne de vaccination contre la Covid-19 constitue un enjeu majeur.
- Les systèmes d’information sur la vaccination (SIV) jouent un rôle central, tant au niveau national que local, dans la coordination de la distribution, de l’administration, de la documentation et de la surveillance de la vaccination contre la Covid-19, en recueillant et en consolidant de manière sécurisée et confidentielle, les données de vaccination provenant de différents acteurs. Les SIV sont essentiels pour garantir une vaccination adéquate dans les populations et les territoires concernées.

Le CCL-COVID présente les points d’attention et recommandations suivants :

  1. Une ouverture des données (open data) très positive ;
  2. Une mise à disposition élargie de tableaux de bord ;
  3. Des données au service de la campagne de vaccination ;
  4. Des données au service de la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé ;
  5. Des indicateurs enrichis par le croisement des systèmes d’information en santé ;
  6. Des données au service de la recherche en santé.

Perspectives :
- Tout programme de vaccination doit être évalué non seulement en fonction du nombre de personnes vaccinées, du nombre de personnes malades ou décédées mais aussi de la capacité des personnes à vivre et à travailler en toute sécurité.
- Les indicateurs sont susceptibles de varier considérablement d’un territoire à un autre car chacun d’entre eux présente des facteurs environnementaux et sociaux différents, ainsi que différentes dynamiques de vaccination et de circulation du virus.
- La comparaison des indicateurs avec ceux d’autres territoires (pays, régions, …) est utile et nécessaire. Elle implique de les mesurer sur son propre territoire : mesures des taux d’infection, de maladie et de mortalité, parmi les populations vaccinées et non vaccinées.
- Les systèmes de suivi et d’évaluation au niveau des territoires sont essentiels. Ces informations pourront être nécessaires pour éclairer l’assouplissement ou la suppression des mesures telles que le port du masque, l’isolement ou la quarantaine.

Avis du 09.02.21 sur les systèmes d’information et la campagne de vaccination