Que se passe-t-il pour les promoteurs qui déposent leurs dossiers après le 1er janvier 2011 ?

Conformément à l’article L.1162-1, les promoteurs des programmes qui n’auraient pas été autorisés et qui poursuivent leur activité encourent une amende de 30 000€.